Manettes Tests

Test de la GameSir X2 (2021) : le meilleur rapport qualité/prix

La manette GameSir X2 USB-C

GameSir n’est pas l’entreprise la plus respectée du milieu. Malgré cela, sa GameSir X2 USB-C reste l’une des meilleures manettes mobiles dédiées au cloud gaming. Nous l’avons testé pour vous.

GameSir est arrivé sur le marché des périphériques mobiles avec une très mauvaise idée : créer un émulateur Nintendo Switch sur Android, et proposer à la vente sa manette GameSir X2 USB-C, seule compatible avec sa solution pirate. Bien que cette dernière soit surtout présente en Asie, il va sans dire que le constructeur n’a pas beaucoup d’amis dans le milieu. Ce qui est bien dommage, car sorti de ça, la GameSir 2 USB-C est probablement la manette Android la plus facilement recommandable pour quiconque souhaite profiter du cloud gaming.

La GameSir X2 USB-C sans smartphone

Ergonomie de la GameSir X2

Installation

La GameSir X2 est avant tout compatible avec les smartphones Android. Ces derniers doivent avoir leurs ports USB intégrés bien au centre de la tranche du bas. C’est fort heureusement le cas de la grande majorité des produits, à l’exception des designs plus extravagants comme ceux des Asus ROG Phone. Pour les smartphones de la sorte, le design n’est pas incompatible, mais l’ergonomie en pâtira. Le port USB-C de la GameSir X2 est capable de se courber de 51° vers le haut, vous permettant d’insérer votre appareil avec aise.

Le port USB-C de la GameSir X2

Par la suite, il vous suffit d’étendre les deux parties de la manette, qui tiennent entre elles par un système de ressort pouvant accueillir des appareils jusqu’à 167mm de longueur, pour qu’elle se loge des deux côtés de votre smartphone. Ce dernier est accueilli par une petite tranchée, caoutchouté et édentée de manière à ne pas l’abîmer et laisser passer le son de vos haut-parleurs. Ce caoutchouc permet aussi de faire en sorte que l’appareil reste solidement ancré sur la GameSir X2, ce que je peux confirmer comme étant le cas même sur de longues sessions de jeu.

Le dos de la GameSir X2

Retirer le smartphone n’est par contre pas très ergonomique. Vous devez forcément étendre une nouvelle fois la manette, et laisser tomber mollement votre smartphone à 30° de l’appareil pour pouvoir le débrancher de l’habitacle. Si connecter le smartphone se fait en un éclair, le déconnecter est toujours disgracieux. Ceci étant, le port USB C semble très fiable malgré le fait qu’il puisse se tordre pour accueillir un appareil.

Prise en main

La GameSir X2 est parmi les manettes les plus confortables que j’ai pu utiliser pour le cloud gaming. Son design très rectangulaire fait qu’une fois le smartphone en place, l’intégralité du produit donne un vrai ressenti de console portable. Du fait de la légèreté de la manette elle-même, l’ergonomie est véritablement excellente : la « console » formée ainsi paraît incroyablement légère et confortable. Les côtés, au dos légèrement rebondi et couvert d’un caoutchouc agrippant, font aussi des merveilles sur ce point. Le design en deux parties du GameSir X2 laisse assez d’espace pour reposer ses doigts sur le mécanisme arrière sans aller se faire des crampes ou s’abîmer les doigts, un vrai plus par rapport à la Razer Kishi dont le côté droit tranchant tend à déranger sur de longues sessions.

Dans les petits plus, un port USB-C passthrough est disponible en bas à gauche de la manette afin de pouvoir recharger votre smartphone tout en jouant. Ceci étant, la manette peut être quelque peu récalcitrante pendant la charge. Au cours de mon utilisation, une fois un câble de chargement branché, il faut que j’appuie sur tous les boutons pendant 10 secondes avant que la charge se fasse tout en laissant la manette active.

Layout des boutons

Le GameSir X2 en version USB-C s’organise comme une manette Nintendo Switch. Les touches traditionnelles A/B/X/Y sont donc organisées à la mode du constructeur japonais, soit B/A/Y/X. Cependant, une mise à jour du firmware de la GameSir X2 USB-C permet désormais de la passer en A/B/X/Y, bien que l’organisation physique des touches ne changera jamais. Ce n’est pas un grand défaut ceci étant, la mémoire musculaire de la Xbox ou de la PlayStation faisant généralement le taff sans que l’on n’ait besoin de regarder son périphérique.

La croix de la GameSir X2

Les joysticks assez petits par défaut peuvent être agrandis grâce à des moules en caoutchouc fournis avec l’appareil, de manière à adopter le profil concave ou convexe habituel des constructeurs console. Voilà un ajout appréciable de la part de GameSir, qui aurait pu se contenter de fournir ces petits joysticks qui possèdent malgré tout une allonge très agréable, à l’équivalent de la Nintendo Switch. Les gâchettes ne sont pas exceptionnelles en soi, mais restent confortables à utiliser. Dommage que les R2/L2 ne soient pas analogiques, afin de convenir aux amateurs de jeu de course.

Les gâchettes de la GameSir X2

La croix est elle plutôt bonne, ou du moins meilleure que la majorité des autres constructeurs d’accessoires dans ce genre. Inspirée par Nintendo, il s’agit d’une croix pleine bien reliée au centre. Mais là où elle diffère de la plupart des constructeurs est qu’elle utilise des micro switch au clic bien marqué, à l’image de tous les autres boutons de la manette. Sur ce point, c’est une question d’école. A titre personnel, j’apprécie beaucoup les croix avec des switchs bien séparés aux cliquetis audibles. Pour d’autres, le ressenti est trop « dur » et les croix un peu molles comme celles de la Super Nintendo sont reines.

Les joysticks de la GameSir X2

Attention : le premier modèle du GameSir X2 USB-C utilisait une croix aux boutons séparés, de la même manière que la Nintendo Switch. La révision 2021, testée ici, a remplacé cette configuration par une véritable croix directionnelle. 

Transportabilité

La GameSir X2 a beau être un format étirable, il faut avouer qu’elle n’a pas la même transportabilité qu’une Razer Kishi, grande championne dans cette catégorie. Reste que la manette seule est tout de même compact et son poids plume la rend facile à jeter dans un sac, à la débottée. Point sympathique : le constructeur fournit même une sacoche de transport renforcée pour tout achat d’une GameSir X2. Ce n’est pas l’objet le plus esthétique du monde pour quiconque est allergique au combo de couleur rouge/noir des « gamers », mais elle fait largement l’affaire.

La sacoche offerte avec la GameSir X2

Fonctionnalités de la GameSir X2

La GameSir X2 est censée avoir deux modes de jeu. Un mode normal, où les boutons sont ici intégralement gérés par l’API manette d’Android, et un mode GameSir, où la gestion des touches est faite par l’application GameSir officielle — disponible sur le Play Store — qui promet d’offrir de nombreuses fonctions en plus. Dont la possibilité de poser des zones sur l’écran de n’importe quel jeu, afin de pouvoir utiliser sa manette sur des titres non compatibles.

En dehors du fait de mettre à jour le firmware de votre manette la première fois que vous la recevez, particulièrement pour pouvoir choisir entre le layout BAYX (Nintendo) et ABXY (Xbox), je vous déconseillerais d’utiliser cette application. Mal traduite, quasi imbittable et peu utile, elle semble en prime liée à quelques tentatives de vous soutirer vos données. Mieux vaudra ne jamais passer en dehors du Play Store pour la télécharger, et la supprimer aussi vite que vous l’avez utilisé pour mettre à jour votre manette.

Vous n’avez pas besoin d’avoir cette application pour jouer avec votre manette.

Compatibilité de la GameSir X2

  • Smartphones Android

La GameSir X2 USB-C est uniquement compatible avec les smartphones Android, faute de son utilisation d’un port USB-C. Son extensibilité étant limitée à 167mm, elle ne conviendra pas nécessairement à des tablettes, à moins que celles-ci soient très petites. L’idée ici est avant tout de transformer votre smartphone en console portable.

J’ai cependant pu rentrer à l’aise le Galaxy Fold ouvert d’un collègue, tout pile ceci étant. Aussi, des tablettes de petit format pourraient également être envisagées. L’avantage de la GameSir X2 par rapport à la Razer Kishi est que de par son design ouvert, la manette n’a pas de limite d’épaisseur.

GameSir X2 Bluetooth

Une version Bluetooth de la GameSir X2 est également disponible sur le marché. De couleur noire, elle profite également du layout A/B/X/Y par défaut et veut se rapprocher d’un design inspiré de la Xbox. Grâce au Bluetooth 5.0, vous pouvez également l’utiliser sans qu’un smartphone soit enfiché dans son corps, et avec les appareils iOS. Elle intègre une batterie de 500 mAh, et promet seulement 10ms de latence.

La GameSir X2 version Bluetooth

Cependant, je ne vous conseillerais pas cette version. Le format de la GameSir X2 est uniquement intéressant dans l’optique de transformer son smartphone en console portable. En dehors de cela, pour le cloud gaming, le mieux est d’éviter le Bluetooth. Et si on ne peut pas l’éviter, autant aller vers des manettes de meilleures qualités.

Prix de la GameSir X2

La GameSir X2 USB-C peut être trouvée aux environs de 70€ sur Amazon France.

Si vous n’avez pas peur de l’importation et de la douane, et que la garantie vous importe peu, vous pouvez également la retrouver sur AliExpress aux alentours de 50€. Le modèle Bluetooth est lui aussi aux environs de 50€ sur AliExpress.

Nos liens sont affiliés. Si vous voulez soutenir le site, merci de passer par ceux-ci pour que nous touchions une commission sur la vente !

Conclusion du test de la GameSir X2

La GameSir X2 USB-C offre exactement tout ce que l’on attend d’une manette capable de transformer notre smartphone en console portable. Et ce à un prix plus accessible que la plupart de ses concurrentes. Si la qualité du plastique ou de la fabrication n’est pas égale à une Razer Kishi (pour ne citer qu’elle), l’ergonomie est elle excellente. Reste des pratiques étranges sur l’aspect logiciel qu’il vaut mieux fuir à tout prix, et une durabilité qu’il est difficile de déterminer.

8/10

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *